Le principe de la greffe de cheveux

La vie d’un cheveu normal 

Le cycle de vie du cheveu se décompose en trois phases :

  • anagène ;
  • catagène ;
  • télogène. 

Environ 85 % de tous les poils sont en phase anagène. Il s’agit de la phase de croissance pendant laquelle les cellules du cheveu se divisent à un rythme de 20 fois par seconde, et la tige du cheveu croît d’environ 1 cm par mois. La phase anagène dure entre 2 et 6 ans. La phase catagène est une phase de transition qui dure environ 2 à 3 semaines, pendant laquelle la croissance du cheveu ralentit et la gaine externe de la racine rétrécit et se fixe à la tige du cheveu. La phase télogène est la phase de repos qui dure environ 100 jours et au cours de laquelle la croissance des cheveux s’arrête complètement. À la fin de cette phase, le cheveu tombe et un nouveau cheveu commence à pousser à sa place.

 

L’alopécie et ses causes

L’alopécie est le terme médical général désignant la perte de cheveux. Il existe de nombreux types d’alopécie, chacun ayant sa propre cause. L’alopécie androgénétique est le type le plus courant de perte de cheveux et touche aussi bien les hommes que les femmes. Elle est causée par une combinaison de facteurs génétiques et hormonaux. Le principal coupable est la dihydrotestostérone (DHT), une hormone produite lorsque la testostérone est convertie par une enzyme appelée 5-alpha réductase. La DHT rétrécit les follicules pileux, rendant impossible la croissance de nouveaux cheveux à leur place. Parmi les autres causes de la perte de cheveux, citons :

  • les maladies auto-immunes ; 
  • infections ;
  • les problèmes de peau ; 
  • anomalies de la tige du cheveu ; 
  • certains médicaments

L’alopécie n’est plus inéluctable et peut trouver une solution satisfaisante dans bien des cas, notamment pour les cas plus sérieux où la chirurgie cheveux apparaît comme la seule alternative.

 

Comment fonctionne une greffe de cheveux ?

La greffe de cheveux est une technique chirurgicale qui consiste à prélever des follicules pileux d’une partie du corps, appelée “site donneur”, pour les transférer dans une partie chauve ou dégarnie du corps, appelée ” site receveur “. Cette technique est principalement utilisée pour traiter la calvitie masculine. Dans cette procédure peu invasive, des greffons contenant des follicules pileux génétiquement résistants à la calvitie (comme l’arrière de la tête) sont transplantés dans le cuir chevelu chauve. Les greffes de cheveux sont généralement réalisées sous anesthésie locale. La sédation est parfois utilisée si la zone à traiter est très étendue.

 

Les différentes techniques de la greffe de cheveux

Deux techniques principales sont utilisées pour la greffe de cheveux, la transplantation d’unités folliculaires (FUT) et l’extraction d’unités folliculaires (FUE).

La FUE

La FUE est la technique de transplantation capillaire la plus plébiscitée. Elle est peu invasive et ne laisse aucune cicatrice visible. Dans cette technique, des follicules pileux individuels sont prélevés sur le site donneur à l’aide d’un poinçon spécial. La taille du poinçon varie en fonction des besoins de chaque patient. Une fois extraits, les follicules pileux sont ensuite transplantés dans le site receveur.

 

La FUT

La transplantation capillaire FUT est la technique traditionnelle de transplantation capillaire. Elle est plus invasive que la FUE et laisse une cicatrice linéaire dans la zone donneuse. Dans cette technique, une bande de peau contenant des follicules pileux est prélevée sur le site donneur et transplantée sur le site receveur.

 

La transplantation de cheveux est une solution très efficace pour la perte de cheveux et peut donner vous rendre votre confiance.

 

Historique de la transplantation de cheveux

La transplantation capillaire n’est pas une procédure nouvelle et remonte au début des années 1900. La première transplantation de cheveux a été réalisée au Japon en 1930 par le Dr Okuda. Il a transplanté des cheveux des bras de ses patients sur leur cuir chevelu chauve. En 1939, le Dr Norman Orentreich, un dermatologue de New York, a réalisé la première greffe de cheveux aux États-Unis. Il a transplanté des cheveux de l’arrière de la tête vers l’avant de la tête. Depuis, cette intervention de chirurgie esthétique a fait beaucoup de progrès depuis lors et est devenue une procédure très sûre et efficace. Si vous envisagez une greffe de cheveux, il est important de consulter un spécialiste de la perte de cheveux certifié par le conseil d’administration pour connaître toutes vos options.

 

Le déroulement de la procédure de greffe de cheveux

La première étape de la procédure de greffe de cheveux consiste à pratiquer de minuscules incisions dans la peau au niveau du site donneur, qui peut se trouver à n’importe quel endroit sur où les cheveux poussent. Les follicules pileux sont ensuite soigneusement retirés des incisions et transplantés dans les zones chauves ou clairsemées du cuir chevelu, appelées sites receveurs. Une fois les follicules pileux transplantés, ils commencent à produire de nouveaux cheveux au bout de trois à quatre mois. Les nouveaux cheveux continueront à pousser pour le reste de votre vie. La transplantation de cheveux est un moyen très sûr et efficace de traiter la perte de cheveux. Cette procédure a un taux de réussite élevé et peut vous redonner confiance en vous.

 

L’extraction des greffons

Les follicules pileux sont retirés du site donneur à l’aide d’un poinçon spécial. La taille du poinçon varie en fonction des besoins de chaque patient.

 

L’implantation de cheveux

Les follicules pileux sont ensuite transplantés dans le site receveur.

 

Les suites des implants capillaires

Les follicules pileux commenceront à produire de nouveaux cheveux dans les trois à quatre mois. Les nouveaux cheveux continueront à pousser pour le reste de votre vie.

 

Y a t’il des contre-indications ?

Oui, il existe certaines contre-indications à la transplantation de cheveux. Il s’agit notamment de :

  • une perte de cheveux sévère causée par une maladie auto-immune telle que l’alopécie areata ; 
  • des antécédents de cicatrices chéloïdes ;
  • des infections ou des maladies de peau actives dans la zone du donneur ou du receveur ;
  • des troubles de la coagulation sanguine ;
  • utilisation d’anticoagulants ou d’autres médicaments susceptibles de provoquer des saignements ;
  • utilisation de la radiothérapie dans la région de la tête ou du cou ;
  • diabète non contrôlé ;
  • tissu du cuir chevelu malsain

Pour savoir si vous êtes un bon candidat pour une greffe de cheveux, parlez-en avec votre chirurgien qui vous prescrira les examens médicaux et vous proposera les solutions les plus pertinentes.

 

Quels résultats peut-on espérer ?

Bien que les techniques de chirurgie cheveux se soient considérablement développées ces dernières années, chaque patient doit avoir conscience que les résultats finaux dépendent de plusieurs facteurs, notamment le profil médical du patient, l’implantation des greffons et les soins prodigués après l’intervention. La procédure de greffe de cheveux est un moyen très efficace de traiter la perte de cheveux. Cette procédure a un taux de réussite élevé et peut vous redonner confiance. Toutefois, il est important de garder à l’esprit que chaque patient est unique et que les résultats peuvent varier d’une personne à l’autre. Vous devez discuter de vos attentes avec votre chirurgien avant de subir la procédure de greffe de cheveux.

 

En conclusion, la transplantation de cheveux est un moyen très sûr et efficace de traiter la perte de cheveux. Cette procédure a un taux de réussite élevé et peut vous redonner confiance. Cependant, chaque patient est unique et les résultats peuvent varier d’une personne à l’autre. Avant de sauter le pas une bonne fois pour toutes, discutez de vos attentes et de vos craintes avec votre chirurgien avant de subir la procédure de greffe de cheveux.

Prenez rendez-vous dans notre clinique spécialisée dans la greffe de cheveux à Lyon pour vos implants capillaires. Devis Gratuit !

Copyright © 2022 | Tous droits réservés.